Pierre Guérin, laboureur de Montreuil, est né app. 1506 à Montreuil.

Perrette Prévost semble née vers 1514 aussi à Montreuil. Tout semble indiquer qu'elle est la fille de Guillaume Prévost et Catherine Savart (voir déclarations de 1560).

Ils se sont mariés avant le début des registres paroissiaux en 1536, où il font baptiser Guillaume en juillet.

Le 21 février 1552 (n.st.), Pierre Guérin laboureur demeurant à Montreuil, déclare au Terrier du fief Décanal, 11 perches de vignes au lieu-dit L'Orme aux Messiers [ANF S/340/Rg1552]. Il déclare avoir obtenu cette pièce lors d'un échange avec Bastien (Sébastien) de Varenne. Peu de détails mais il est peut-être intéressant pour la suite de noter que la pièce est voisine d'une pièce appartenant à Guillaume Prévost.

Après la mort la soeur de Perrette Prévost, Jeanne Prévost veuve de Étienne Syon (rem Nicolas Benard), c'est Thomas Syon et Pierre Guérin, frère et beau-frère d'Étienne, qui sont nommés tuteurs de Pierre Syon, fils mineur de feux Etienne et Jeanne Prévost. Le 27 novembre 1557, Thomas Syon et Pierre Guérin, au nom du mineur Pierre Syon, déclarent 18 perches au lieu-dit Chichou à Montreuil, sur la censive des prieurs de la Sainte-Chapelle Royale du Palais à Paris (en vert forêt sur le plan), lors de la rédaction du Terrier de 1557 [ANF MC/Et CVII.4/Tr1557]. Un terrier comme celui-ci est normalement conservé en Série S, mais dans ce cas il est demeuré parmi les papiers du notaire Trouvé à Paris, auteur du terrier chargé de la tâche par les prieurs de la chapelle royale. Vraisemblablement une copie de l'original égaré. Il n'est pas indiqué si cet héritage provient du côté Prévost ou Syon.

Au Terrier du fief Décanal de 1552, mais après janvier 1560, Pierre Guérin apparaît pour déclarer un nouvel héritage, ce qui nous renseigne indirectement sur la filiation de Perrette Prévost. Pierre Guérin, laboureur de Montreuil déclare deux pièce nouvellement reçue. Premièrement, il déclare un quartier de vignes appelé le Quartier Casset, sis au lieu-dit le Chavot. L'origine de cette pièce reste un mystère. Mais on peut noter avec intérêt le propriétaire de la pièce voisine, Guillaume Pajot (Pageot) chandellier de suif de Paris, qui selon la chronologie, sûrement un parent proche voir un frère de Simon Pageot du même état, ancêtre du premier colon canadien Louis Hébert. La deuxième pièce est plus intéressante. La déclaration ne mentionne pas de qui il a reçu les six perches de vignes aux lieu-dit les Hayettes, mais il y a assez d'indices pour se prononcer. Sur la même page, Robert Durant (m Nicole Prévost) probablement en même temps, déclare aussi six perches au même endroit, et voisin des six perches de Pierre Guérin. Nicole Prévost épouse de Robert Durant était déjà pressentie comme soeur de Perrette, car Robert est le parrain de Germaine Prévost fille de Guillaume en 1544. Aussi, Marguerite Guérin fille de Pierre est nommé comme marraine plus tard chez Robert Durant. Sous la notice de Robert Durant, pour les six perches en question, le scribe précise qu'il la tient «au lieu de Guillaume Prévost son beau-père», puis en marge il ajoute aussi que «Pierre Guérin tient les autres six perches». Guillaume Prévost est d'ailleurs parrains aux premières naissances chez Robert Durant et chez Pierre Guérin. Finalement, la pièce en question, soit le demi quartier aux Hayettes est déclaré dès 1537 par Guillaume Prévost «à cause de Catherine Savart sa femme», parents présumés de Perrette Prévost. Les six perches de Pierre Guérin seront légués plus tard à son gendre François Vitry époux de Guillemette Prévost.

Le 9 octobre 1578, Pierre Guérin, maintenant surnommé «l'aîné» par rapport à son fils du même nom, loue malgré son âge avancé prend un Bail à loyer de vignes pour plusieurs pièces de vignes dépendantes des Minimes du Bois de Vincennes, totalisant 1 arpent 15 perches [ANF S/4313]. Il entend sûrement en faire profiter ses fils, qui renouvelleront le bail en leur nom un peu plus tard. Le tout est réparti en quatre pièces, soit deux quartiers au lieu-dit Sur le Pré, deux quartiers au lieu-dit les Deux Pressoirs, 3 perches, et un demi quartier aussi Sur le Pré.

Pierre Guérin décède vers 1580.

Perrette Prévost, veuve de Pierre Guérin décède et est mise en terre le 21 juin 1588 dans le cimetière de Montreuil.

«Item le mardy vingt et ungniesme jour de
juing Lan mil cinq centz octantehuict
fut mise en terre Perrete prevost veufve
de Pierre guerin. Et y a visitations convoy
de cinq pbres et assistences Avecques vigilles
Landes et commandaces Avecques une haulte
messe des trespassez Le tout sollemnelement
Et le Mary XIXe jour de Juillet furent faictz Et
acomplis deux services completz pour lad. deffuncte
Et fault faire quictance pour le tout ensemble par
Les mains de pierre guerin pour somme de sept livres...».

Les enfants connus ou présumés de Pierre Guérin et Perrette Prévost:
1.   Guillaume Guérin o 5 juillet 1536 Montreuil (Pn Guillaume Prevost et Emery de Blaugy, Mn Colette Girard); m 1561 Perrette de Vitry.
2.  
Marguerite Guérin o 14 décembre 1538 Montreuil (Pn Nicolas Benard, Mn Marguerite Guérin et Barbe Barbier); m 30.1.1584 Montreuil Denis Chevreau veuf Guillemette Gaudin.
3.  
Pierre Guérin o 28 mars 1542 Montreuil (Pn Pierre Thevenet et Jean Lesier, Mn Susanne Deste); m app. 1566 Barbe de Vitry.
4.  
Germaine Guérin o 6 octobre 1544 Montreuil (Pn Robert Durand, Mn Guillemette Gaudin et Thierrie Lardin); probablement décédée jeune.
5.  
Jeanne Guérin o 6 décembre 1545 Montreuil (Pn Nicolas Lardin, Mn Jeanne Drugeon et Marion Thioust); probablement décédée jeune.
6.  
Denise Guérin o 24 juillet 1547 Montreuil (Pn Gillet Prevost, Mn Marguerite Thioust et Marguerite Thévenet); m 2.9.1576 Montreuil Jean Solavin; s 21.4.1588 Montreuil.
7.  
Guillemette Guérin o app. 1549 Montreuil; m app. 1571 François Vitry.
8.  
Thomas Guérin o app. 1553 Montreuil; m 15.11.1580 Montreuil Barbe Vitry.
TOP