M: 9.7.1560 Montreuil (Rg St-Pierre-St-Paul)

Stacks Image 9938
(non filiatif, l'époux est veuf; fiancés le 23.6.1560)
18. Nicolas TUBIE
(...)

tisserand en toile
  • ca 1525 n lieu inconnu.
  • 1546 cité Montreuil pr de Michel Cauville fils Michel.
  • 1.7.1552 cité pr chez Mathurin Layr, orig. de Vileory(?).
  • apr 27.8.1587 d Montreuil.

M: vers 1551 Montreuil

19. Agnès FRÉMY
(Jean l'aîné & Catherine REGNARD)
  • ca 1530 n Montreuil.
  • 1537 citée Montreuil mr de Agnès Cauville fille Michel.
  • 13.1.1560 d Montreuil s 14 Rg SPP.

texte.
19. Marguerite BEAUSSE
(Raoullin & ...)
  • ca 1535 n Montreuil.
  • 27.8.1587 d Montreuil s 28 Rg SPP.

Note: Présumée fille de Raoullin, comme Nicolas Beausse est tuteur de ses frères et soeurs avec qui il partagera des pièces d'héritage du fief Décanal. Selon la reconstitution des familles de Montreuil du 16e siècle par l'auteur.
Enfants Thubye-Fremy:

Premier lit de Nicolas
1.
LOUIS THUBYE o n vers 1551; cité vers 1560 au terrier de 1552 du fief Décanal [S/340]; probablement décédé jeune.
2.
anonyme THUBYE n lapsus 1549-1552?; d 13 décembre 1556 Montreuil.

Enfants Thubye-Beausse
3. MARION THUBYE o (et b) 29 avril 1561 à 19 h, Montreuil (Pn Augustin Vitry, Mn Marion Pesnon et Marion Fournier); m 10 juin 1584 Bertrand Beausse.
4.
CLAUDE THUBYE (fille) o (et b) 2 octobre 1562 à 4 h, Montreuil (Pn Guillaume Syon, Mn Perrette Beausse et Marion Chevalier); m Pierre Loreau; d 10 octobre 1641 Montreuil.
5.
Nicolas Thubye o 11 (à 22 h) b 12 février 1565 Montreuil (Pn Nicolas Beausse et Pasquier Cornu, Mn Geneviève Frémy); Ne signe pas (acte ultérieur); veuf m2 13.5.1612 Louise Macé; tisserand en toile, tuteur des enfants de Jean Savart charron 1614.
6.
GENEVIÈVE TOUBIE b 7 septembre 1569 Montreuil (Pn Claude Huet, Mn Carole Guillenière et Geneviève Ferni (sic); probablement décédée jeune.
7.
JEAN THUBYE o prob. entre 1570 et avril 1574 (Rg lacunaires) (ne signe pas); semble m Gabrielle Bidault.
8.
MARGUERITE THUBYE o prob. entre 1570 et avril 1574 (Rg lacunaires); m JEAN SAVART.
9.
JACQUELINE THUBYE b 6 septembre 1575 Montreuil (Pn Nicolas Vitry, Mn Jacquette? [sic] Héricourt ou Robineau, Barbe Girard et (illisible)): probablement décédée jeune.
10.
PIERRE THUBYE (voir plus bas) n (et b) 29 mars 1577 à 6 h, Montreuil t. au b: Pierre Savard, Nicolas Coquonnier et Claire Pirlot m Marion Savart, assassiné 20 mai 1625
11.
Denis Thubye (à prouver, peut-être confusion avec le fils de Pierre ci-dessus) m Geneviève Girodier, tisserand?
Stacks Image 9956
Quoi que la famille Thubye soit encore à l'étude, on en connaît assez pour affirmer que Nicolas Thubye et Marguerite Beausse sont les parents de Marguerite Thubye, l'épouse de Jean Savart le charron. 

Comme on le verra sur cette page, la fraterie de Marguerite Thubye, du moins en partie, était connu par un brassage d'acte notariés qui sont énumérés plus bas. À la compilation des registre paroissiaux de Montreuil, on trouve la plupart de ces enfants.
On ne connaît pas l'origine de Nicolas Thubye. Son métier peut nous laisser penser qu'il est de la Picardie ou de la Flandre lieux d'origine de nombreux tisserand qui s'établissent dans la région parisienne. Il est né approximativement en 1520, et semble le premier du nom à s'établir à Montreuil. Il y arrive vers 1545.
Marguerite Beausse de son côté est issue d'une famille ancienne de Montreuil. Beausse est déjà répendu au XVIe siècle. Il y a au moins six Beausse laboureurs de Montreuil entre 1475 et 1500 qui passent chez les notaires de l'étude étude XIX (base Arno). Marguerite doit naître peu avant le début des registres en janvier 1536. Il y a une Marguerite Beausse qui est aussi née le 7 janvier 1546, fille d'Olivier Beausse & Catherine [Prévost], mais il est peu probable que c'est la nôtre puisqu'elle n'aurait que 14 ans et demi au mariage, avec un veuf par surcroît. Il existe au moins une autre Marguerite Beausse, qui épouse le 14 novembre 1546 Philippe de Vitry. Il ne s'agit pas de la même, puisque l'épouse de Nicolas Thubye est célibataire lors de son mariage avec Nicolas Thubye. Nicolas Beausse est tuteurs de ses jeunes frères et soeurs (dont Marguerite), et il est donné comme héritier de Raoullin Beausse, qui lui même avait hérité de sa mère Guillemette Guigny dite la Guérinne, à cause de son deuxième mari Philippot Guérin.
Nicolas Thubye fait d'abord son apparition lorsqu'il est cité comme parrain au baptême de Michel Cauville, fils de Michel & Marion Frémy, le 16 mai 1546. C'est sans doute par ces connaissances que Nicolas rencontre sa première femme, la nièce de Michel Cauville.
Nicolas, tisserant en toile, épouse d'abord Agnès Frémy en 1552. Le 13 août 1552, il reconnaît en son nom avec Jean Frémy - sûrement son beau-frère - une Rente envers la fabrique de l'église de Montreuil [AN S/3575]. La rente de 6 sols parisis porte un quartier de vigne en deux pièces séparés d'un sentier au lieu dit Montreau, tenant d'une part à Jacques Vié, d'autre part à Nicolas Thévenet, par haut à Bernard Lesur et par bas aux héritiers de feu Arnoul Frémy. Selon le censier du fief Décanal du Chapitre Notre-Dame [S/340], cette pièce appartenait en 1537 à la veuve de feu Jean Frémy, présumé père de Agnès.
On le retrouve ensuite au comme parrain au premier baptême de Mathurin Lair (Layr) avec Jeanne Geoffrillon, Marguerite le 1er juillet 1552. Ce Mathurin Lair est originaire de Vileory, dio. d'Évreux. Il n'a pas été possible de situer ce lieu avec certitude. Même les autorités actuelle de l'évêché d'Évreux ne peuvent préciser: "Ce que nous avons trouvé et qui s'en rapproche le plus c'est Vilerioe qui s'appelle maintenant Villers Sur le Roule et, Villaroe qui est devenu Villez près le Neubourg". Peut-être une piste sur l'origine de nos Thubye...
Nicolas refait surface lors du décès d'une certaine Jeanne [sans patronyme donné], 19 ans, le 10 novembre 1555, où on y lit: "Michelle [lire Michel?] Cauville et Nicolas Tubie ont pruis[sic] le Luminaire de moy".Cauville et Thubye sont donc bailleurs d'au moins certains frais funéraires.
Stacks Image 10051
Le 13 décembre 1556, un petit acte de sépulture de deux ligne nous renseigne que Nicolas est déjà marié, sans que l'on nomme pour autant son épouse. Il s'agit sûrement d'un enfant de lui avec Agnès Frémy. Item cedit jour mis en terre ung enffant pour Nicolas Tubie.
On n'a pas encore trouvé de naissances de ce couple. La première épouse de Nicolas Thubye décède le 13 janvier 1560 [AD93 Rg ML]. À cette époque, l'enterrement du corps est fait le lendemain du décès.
Stacks Image 10069
«Le dymenche quattorziesme jour de Janvier Lan mil Cinq Centz Cinquanteneuf [14.1.1560*] fut mise en terre Agnes fremy femme de Nicolas Tubie  Et y a convoy de cinq prêtres visitations et assisté luminaires et un service complet. Fault faire quittance de quarantecinq sols t [ournois] par les mains de Nicolas Tubie executeur. Receu xxx St [30 sols tournois, puis rayé:] Doibt pour parpaye xv St. [et en marge:] Sans le testament».
* Selon le calendrier julien, on ne changeait l'année qu'à la Pâques, et non le premier janvier comme dans le calendrier grégorien.
Suite au décès de Agnès Frémy, au printemps 1560, Nicolas Thubye se présente chez le notaire de Paris, qui tient le terrier du fief Décanal à la Pissotte du Chapître Notre-Dame, pour y faire la Déclaration de sa pièce de terre [Caran S/340/Rg1552/i2477]. Nicolas Thubie déclare demi quartier de vignes assis au lieu-dit La Bataille (fief Décanal) qu'il tient de Loys Thubie son fils mineur de lui et Annès Frémy sa feue femme. La pièce tient d'une part à Michel Cauville, d'autre aux héritiers de feue Catherine Regnard, aboutissant d'un bout à la veuve et héritiers de feu Léonard LeSur et d'autre bout à Jacquet Vié.
C'est donc le 9 juillet 1560 que Nicolas et Marguerite célèbrent leur mariage, ayant contracté leur union le 23 du mois précédant [AD93 Rg ML]:
Stacks Image 10087
Vigesima tercia mensis Juini
Anno suprascripto millesimo
quingen~ sexagesima
Affidati sunt per me Michaelem macee presbiterum [abbr.]
Nicolas tubie L ro [de cette paroisse] / Dyo [et diocèse (abbr.)] / olim Uxor [veuf] Et
marguareta beausse etiam [abbr.] Lro / Dyo / non olim
Uxor [célibataire] Juncti sunt thalamo har die ix
em
Julii



Le couple Thubye-Beausse donne naissance à plusieurs enfants jusqu'au moins 1577.
Marguerite Beausse s'éteint le 27 septembre 1587 à Montreuil puis comme l'indique son acte de sépulture, elle est enterrée le 28 [AD93 Rg ML]:
Stacks Image 10104
Item le lundy vingthuictiesme our de septemb[re]
Lan Mil Cinq centz Octantesept fut mise
en terre Marguerite beausse femme de
Nicolas Tubie & y a convoy de quatre pbre [prêtres]
Avecques vigilles a neuf pseaulmes neuf leco[n]s
Landes / Commandaces et messe saiche  & fault
faire quictance aud[it] tubie pour le tout ensemble
L la somme de trente solz tourn[ois]     XXX Sts [30 sols t.]
Nicolas Thubye est toujours vivant en 1587 comme en témoigne l'acte.

On ne connaît pas la date de son décès.


Nos Thubye sont affiliés à deux autres branches de Savart, dont ont ignore encore la parenté. Le frère de Marguerite, Pierre Thubye est l'époux de Marion Savart, fille de Denis Savart plâtrier (+ juillet 1625). Ce Denis Savart a aussi un fils nommé Jean. Et ça se complique d'avantage, puisque c'est un Jean Savart fils de Martin qui sera finalement nommé curateur des enfants mineur survivant de ce couples.
Sources:

Recherches: Denis J. Savard, octobre 2012
TOP