M: vers 1542

34. Jean Le GOUPIL
(…)

  • app 1515 prob. n St-Pierre-Langers (Manche)
  • ava 1586 d.
Enfants:

  1. ROBERT Le GOUPIL (selon D.J. Savard) n app 1543; m épouse non-identifiée. Père de Artura et Étienne. Il est possible qu'il soit frère pluôt que fils de Jean.
  2. THOMASSE Le GOUPIL (selon D.J. Savard) accoucheuse, n app 1548; m vers 1566 Antoine LESCOUFLE; s Rg SPL 2.2.1621. (mr de Thomasse f Jean 1586 id.; mr de Jeanne Fontaine f Arthura Le Goupil f Robert 1588; son fils Pierre pr d’une f Thomas 1601).
  3. GILLES Le GOUPIL (selon D.J. Savard) n app 1551; m vers 1580 Anna ...; s Rg SPL 26.9.1620 (par Vastel). (voisin tém au b Thomasse Goupil f Jean 1587, possible oncle ou cousin de l’enfant).
  4. NICOLAS Le GOUPIL (selon D.J. Savard) pelletier dem. Granville, n app 1552 SPL; m vers 1580 Marie DESHAIES; d avant 1586. (Sa [prob.] vve rem Nicolas Lemoine de Granville est mr de Marie Lecoufle f Thomasse Goupil 1586).
  5. JEANNE Le GOUPIL n app 1554; m1 app Jacques DESCHAMPS (...); m2 app 1585 Thomas DESHAIES. (mr de Jacqueline Lecoufle f Antoine 1588).
  6. JEAN Le GOUPIL n app 1556; m ver 1584 Vincente LETOUX; s Rg SPL 4.11.1597 (sec). Jean est avéré le frère de Louise à son mariage de 1586, où cette dernière est précisée fille de Jean. Vincente Latoux est Mn de Pierre Goupil fils de Pierre en 1594.
  7. MARIE Le GOUPIL accoucheuse; n app 1557; m Richard GESLIN. (accoucheuse de Thomasse Le Goupil f Jean 1587). Elle est peut-être plutôt soeur de Jean le premier.
  8. THOMAS Le GOUPIL n app 1559; m vers 1595 Marie LE BASLE.
  9. LOUISE Le GOUPIL n app 1562, m SPL 13.11.1586 Jean HENDRY (...) de Bouillon [tém: Guillaume Lefranc, Jean Le Goupil frère de Louise, Guillaume Fontaine, Gabriel Martin f Jean, etc..; Promesse 19.8.1586, lui de Bouillon, elle f Jean, tém: Pierre Aufroy, Simon Auger, Jean Goupil frère].
  10. PIERRE Le GOUPIL n app 1563 m vers 1590 Françoise PANÉE. (son épse est mr de Rauline Fontaine f Artura Le Goupîl f Robert Rg SPL 1591).
Notes explicatives:
  1. Famille Sous réserves. Cette famille est très nombreuse à Saint-Pierre au 16e siècle, mais elle est réduite à quelques familles au 17e. Il existe deux branches principales dans la période qui nous intéresse. La première est la branche dite GIROT, dont Nicolas Le GOUPIL dit GIROT est le plus ancien cité, à qui on peut assigner une demi douzaine d'enfants. Ces Goupil-Girot entretiennent peu ou pas de liens avec la deuxième lignée, celle de Jean. S'ils sont parents, celà doit remonter à quelques générations. Jean Le Goupil et sa femme, dont on ignore le nom, semble avoir une dizaine d'enfants, sous réserves. Comme cette fratrie voit le jour avant qu'on ne tienne (et conserve) les registres paroissiaux, il se peut qu'un ou deux cousins ou oncles jouent aux intrus dans ce lit. La reconstitution des familles délimite au minimum les deux groupe distinctement. Cette branche a été suivie jusqu'en 1637, avant la période lacunaire de l'état civil qui s'étire jusqu'en 1649. Cette famille demeure théorique vu le manque de sources disponible. Nous proposons tout de même des Le Goupil affiliés sous le même chef, au cas où le lecteur aurait des indices à fournir.
  2. C'est au mariage de Louise Le Goupil que l'on apprend le nom du père de cette présumée fratrie, Jean , comme celui de son frère du même nom m Vincente Latoux qui est présent.
  3. Pierre Goupil époux de Françoise Pannée semble le même que le Pierre Goupil «fils feu Jean» qui atteste du décès de la fille de feu Jean Panée s Rg SPL 2.1689. Jean et Gilles Le Goupil sont aussi témoins, sans qu’on ne précise leur relation.


Sources:
  • Rg St-Pierre-Langers (50450) Manche. [SPL]
  • Arch dép de la Manche (AD50), Etat civil de la Manche (Rg paroissiaux) série E2 (5 Mi), consulté 2010.

Recherches: Denis J. Savard, avril 2011
TOP