M: vers 1474

184. Foulque de LÉZEAUX
(Foulque & …)

écuyer
  • app 1477 prob. n au Lézeaux à St-Pierre-Langers
Stacks Image 4370

De LÉZEAUX

Enfants:

  1. GAULTIER de LÉZEAUX écuyer; n app 1477*; m vers 1504 (inconnue).
Notes explicatives:
Stacks Image 4454
  1. La famille de Lézeaux appartenait à l’ancienne noblesse normande. Selon P.-É.-M. Labbey de la Roque, lors de la recherche de la noblesse de Monfaut en 1465 on releva le nom de « Fouque » de Lézeaux, à l,élection de Coutances, à Saint-Pair. Il est probable qu’il s’agisse de Foulque de Lézeaux père de Gaultier. La seigneurie de la famille de Lézeaux était située entre Saint-Pair et St-Pierre-Langers, à l’endroit qui porte aujourd’hui le nom Lézeaux.
    F.-A. Aubert de La Chesnaye-Desbois et J. [?] Badier, G. Chamillart, J. de Morenas et J. B. Rietstap donnent les armoiries de cette famille comme suit: « d’azur au chef d’or, chargé de trois merlettes de gueules »; J. de Morenas ajoute que la famille de Lézeaux retenait le titre de seigneur Du Mesnil. V. Rolland et H. V. Rolland reconstituent les armoireies de la famille de Lézeaux comme suit, (...) [reproduction monochrome dans Les Cahiers, reconstitution couleur D. Savard ci-contre].
  2. Selon R. de Mons, l’acte de fondation de l’Abbaye de La Lucerne d’Outremer daté de 1162 et conservé aux Archives départementales de la Manche jusqu’aux bombardements du 6 juin 1944, nommait Philippe de Lézeaux et Guillaume de Lézeaux, de St-Pair-sur-Mer, comme témoins. Les deux figuraient aussi comme témoins lors de la confirmation de l’évêque d’Avranches Richard vers 1175. Selon M. de Mons, il est probable que ces deux hommes soient affiliés à cette famille de Lézeaux. (Consultation M. Barriault avec M. Rodolphe de Mons, Arch dép de la Manche, St-Lô, le 11 octobre 2004).
  3. Morlet suggère que le patronyme de Lézeaux est une variation des formes plus anciennes Lezé, Leziè, LEzier et Lezzier, dérivés de l’ancien français L’aisié, qui aurait servi à désigner la personne qui a toute ses aises, qui est contente ou heureuse. Elle cite les dérivés Leziard et Lezeau (Op. cit., p. 626).
Sources secondaires:
  • Marcel Barriault, dans Famille DesRoches, Les cahiers de la société historique acadienne, Cap-St-Ignace, septembre 2006, vol 37, nos 2 et 3, 160 pages. Avec sa permission; adaptation Denis Savard.
  • F.-A. Aubert de La Chesnaye-Desbois et J. [?] Badier, Dictionnaire de la noblesse, vol XII, 1969, p. 65.
    • Chamillart, Recherche de la Noblesse, 1887, vol. 1, p. 171-172.
  • P.-É.-M. Labbey de la Roque, Recherche de Montfaut, Caen, 1818, p. 66.
  • G. Mauduech, La recherche de noblesse de dʼAligre (1634), c. 1975, p. 87.
  • R. de Mons, «Identification des notabless de ‘Avranchin et du Contentin cités dans le LivreNoir de l’Abbaye de La Lucerne (1143-1309)», Société d’Archéologie et d’histoire de la Manche, fascicule 83, 1992, p. 55-56.
  • H. Jougla de Marenas, Grand armorial de France, vol VII, 1975, p. 456.
  • J.B. Rietstap, Armorial Général, vol II, 1965, p. 63.
  • V. Rolland et H. V. Rolland, V. & H. V. Rolland’s Illustrations to the Armorial Général by J.-B. Riestap, vol II, 1967, planche LIX.

Recherches: Denis J. Savard, avril 2011
TOP