Stacks Image 582
En 2000, une généalogiste française, Anne Lemaitre pour la nommer, m’avait fourni un début de la généalogie normande de Jean-Louis CANUET, comme la famille est connue à Ver. À l’inverse des CHAPEL dit Chapet/Chapais, le nom de Jean-Louis est transformé de CANUET à CANUEL à son arrivée en Nouvelle France.
Voilà un projet que je me promettait de revoir depuis, comme les informations reçues traitaient presque uniquement de la lignée patronymique d’une branche cadette. Contrairement aux LeCoufle, Anctil, Chapet et autres marins granvillois de son époque, on ne trouve aucune trace de lui parmi les matricules de marins du quartier de Granville. On y trouve cependant la trace de deux de ses frères qui ont pris la mer bien après le départ de notre pionnier.


Jean-Louis CANUET est issu d’ancêtres appartenant à la noblesse de robe normande émergeantes des classes bourgeoises au 14e et 15e siècle. C’est donc sur 13 générations que l’on remonte sa généalogie, en particulier avec la famille de CAUMONT seigneurs de Gourfaleur. Attention, la généalogie est reconstitué selon les sources, qui comptent de nombreux blancs, il s’agit donc de la généalogie vraisemblable de cette branche anoblie en 1470.
TOP