M: vers 1522 Montreuil

36. Mahiet THÉVENET
(
Michaud & ...)
métier
  • v 1502 n Montreuil.
  • 21.3.1558 s Montreuil.

Mahiet et Jean Thévenet sont cités à la succession d'une pièce de Michaud Thévenet leur présumé père au censier Décanal de 1543.

M: 27.1.1558 Montreuil

(veuf et veuve)
Marguerite ENJOUY
(...) veuve Étienne BEUSET
37. Marion de MONTMARTRE
(...)
  • v 1505 n Nogent-sur-Marne.
  • 22.8.1556 d Montreuil.

texte.
Enfants:

  1. RICHARDE THÉVENET n v 1523 Montreuil; m Montreuil 13.6.1542 Nicolas MARTIN (Claude & Étienette Savard).
  2. MARION THÉVENET (selon D. Savard) n v 1529 Montreuil; m Montreuil 23.6.1549 Jean CHEVREAU (Robin 2& Marie Beausse); s 28.12.1584 Montreuil.
  3. NICOLAS THÉVENET n v 1531 Montreuil; m1 Montreuil 15.11.1556 Perrette CHAUVIN m2 vers 1558 Françoise GIBY; laboureur.
  4. PERRETTE THÉVENET (selon D. Savard) n v 1532 Montreuil; m v 1.1554 Noël LECOMPTE de Noisy.
  5. CATHERINE YHÉVENET (selon D. Savard) n v 1535 Montreuil; m Montreuil 22.9.1555 Robert CHAUVIN.
  6. ANTOINE THÉVENET b 20 mars 1539 Montreuil [mère pas nommée] (pr Antoine Millecent et Robert de Vitry, mr Catherine Taberny); m Perrette REGNARD.
  7. JEAN THÉVENET b 20 mai 1541 Montreuil (pr Me Mathieu Gieffroy et Nicolas de Vitry, mr Jeanne Bourgeois)
Mahiet Thévenet est probablement né vers 1505-1510. D'après la reconstitution de la population, Mahiet est d'une famille nombreuse, mais impossible pour l'instant d'identifier leurs parents.
Marion de Montmartre semble originaire de Nogent-sur-Marne. Ce patronyme est absent de Montreuil mais commun dans le village voisin.
Mahiet épousa d'abord Marion de Montmartre, probablement vers ou avant 1537.
Stacks Image 16295
Mahiet Thévenet déclare appartenir plusieurs pièces au Terrier du fief Décanal de La Pissotte de 1537 (censive du Chapitre Notre-Dame de Paris). Il tient 30 perches de vignes au lieu-dit Chavot (Croix de Chavaux métro de Paris), un quartier de vignes au Perruchet, 15 perches de vignes au Coché et 11 perches de vignes au Sorin, pour un total de 71 perches. Le scribe porte une attention particulière sur les noms qu'il calligraphie soigneusement (photo) «Mahert Thevenet».
Stacks Image 16308
En 1543, Mahiet Thévenet apparaît au nouveau Terrier pour le fief Décanal. Il détient toujours les même 71 perches de vignes aux lieux-dits Chavot, Perruchet, Coché ou Cochet et au Sorin. Peu après cette déclaration, Mahiet transporte les 15 perches au Cochet à son beau-frère Nicolas Martin, qui a épousé Richarde Thévenet en juin 1542. Richard est-elle une soeur ou une fille de Mahiet? La chronologie ne permet pas de trancher.
Vers 1549, après le décès présumé de sa soeur Jeanne, Mahiet Thévenet reconnaît tenir un demi quartier de vignes au lieu-dit Chavot, du fief Décanal «au lieu de Jacques Mol». Cette mention est ajouté postérieurement au Terrier de 1543, sous ses déclarations d'alors. Il était courant de tenir le terrier à jour, jusqu'à la création du prochain. Jacques Mol (ou Mor), époux de Jeanne Thévenet, avait alors déclaré à ce même terrier en 1543, un quartier et demi à cet endroit. Aussi donc vers 1549, on y indique en marge est maintenant divisé en trois: à Guillaume, Jean et Mahiet Thévenet pour chacun un demi quartier. Je visiterai à nouveau la déclaration de Jacques Mor sous peu, comme la succession suggère que Mahiet est frère de Jeanne, Guillaume et de Jean.
Mahiet Thévenet décide finalement le 26 février 1556 de déclarer ses pièces de terres au Terrier du fief Décanal, commencé quatre ans plus tôt [AN/S/340/Rg1552]. Il y tient à cette date 3 quartiers et demi (87,5 perches) de vignes ou de terres en plusieurs pièces, soit:
- 1 quartier vignes au Perruchet, à cause de Marion de Montmarte sa femme;
- 0,5 quartier au Chavot, de son propre;
- 30 perches au Chavot, acquises de Servais Mauguillon;
- 7,5 perches de vignes au Sorins (/Godin), de son propre.
Il est aussi intéressant de noter que comme voisin du demi quartier au Chavot, on trouve Guillaume Pajot, un marchand chandelier de suif de Paris. Ce dernier est fort probablement un grand-oncle de
Louis Hébert, premier colon canadien, dont grand-père maternel Simon Pageot - vivant à la même époque que Guillaume - exerçait aussi ce métier à Paris.
Stacks Image 16341
Aux première naissances du couple, on ne donne pas le nom de la mère. C'est finalement au décès de Marion de Montmartre que le prêtre se donne enfin la peine d'écrire son nom en entier au registres paroissiaux. Marion est mise en terre le 22 août 1556 à Montreuil. Le prêtre écrit d'abord «veuve» de Mahiet Thévenet puis de ravise et écrit «femme» par-dessus «veuve». Marion de Montmartre est décédée le même jour, selon la fondation qui suit.
Le 10 septembre 1557, avec un peu de retard, Mahiet Thévenet avec Jean Chevreau laboureurs de vignes de Montreuil, au nom d'exécuteurs testamentaire de feue Marion de Montmartre, passent une Fondation de messe basse envers l'Oeuvre et la fabrique de l'église de Montreuil [ANF S/3572] à sa mémoire. La messe doit être célébrée au jour anniversaire du décès de Marion, précisé le 22 août. La fondation est assortie d'une rente de 8 sols parisis de rente, chargé sur la moitié d'une maison cour et jardin en indivis, située sur la Rue du Milieu, voisine de Nicolas Martin d'un côté et de la veuve Jean Lardin de l'autre. Les marguilliers parlant au nom de la fabrique sont Jean Fournier marchand boulanger et Barthélemy Prévost laboureur de vignes.
Stacks Image 16364
Veuf, Mahiet épouse en seconde noces le 27 janvier 1558 à Marguerite Enjouy, veuve de Etienne Beuset.
Stacks Image 16377
Moins de deux mois plus tard, Mahiet Thévenet décède à son tour et est enterré le 21 mars 1558.
Le jour de son décès est précisé deux semaines plus tard. Noël Thévenet et Jean Chevreau, le exécuteurs testamentaires de feu Mahiet, passent une Fondation de messe basse le 4 avril 1558, envers la fabrique de Montreuil [ANF S/3572]. Comme sa première épouse, Mahiet a prévu dans son testament une messe annuelle pour le repos de son âme. La fondation est payée par une rente sur l'autre moitié de maison, de 8 sols parisis. La fondation précise que la messe doit être dite préférablement le 21 mars, jours du décès de Mahiet Thévenet, donc le même jour que son enterrement. On ne fait pas mention de la veuve de Mahiet.
Recherches (reconstitution des familles de Montreuil 16e s.):
Denis J. Savard, octobre 2006-2008, 2015
TOP