M: vers 1594 Montreuil

4. Nicolas DURANT
(Pierre & ...)

laboureur vigneron à Montreuil
  • ca 1569 n Montreuil.

texte.

Stacks Image 25339
5. Philippa SAVART
(...)
  • ca 1573 n Montreuil.
Enfants:

  1. PIERRE DURANT l'aîné n 8 b 9.2.1596 Montreuil (pr Pierre Thioust et Claude Milcent, mr Marguerite Mestivier); vivant en 1636.
  2. NICOLAS DURANT l'aîné n 26.6.1598 Montreuil (pr Etienne Savard et Denis Savart, mr Jeanne Savard); m Jeanne VITRY (François Vitry & Geneviève Vitry) [RC]
  3. MARIE DURANT b 23.9.1600 Montreuil (pr Jacques Héricourt, mr Marie Coconnier et Nicolas Chevreau); célibataire en 1633
  4. NICOLE DURANT n 6.10.1602 Montreuil (pr Roch Coconnier et Nicolas Verdier, mr Claudia Lemaistre); m Denis CHEVREAU; décédée 19 janvier 1637.
  5. PIERRE DURANT n 26.3.1605 Montreuil (pr Pierre Adet et Nicolas Girodier, mr Perrete Villard); décédé jeune?
  6. PIERRE DURANT le moyen n 10.1.1607 Montreuil (pr Pierre Prévost [oo Charlotte Vié?] et Pierre Darennes, mr Jeanne Gaigne) m NICOLE PRÉVOST ; [le moyen est dit jardinier au fbg Saint Antoine le 21/10/1632, voir signatures]
  7. CLAUDE DURANT n 12.12.1608 Montreuil (mr Marie Giraudier oo Pierre Darennes & Perrette Prévost); m 16 juillet 1634 Jacques BOUCOT.
  8. PIERRE DURANT le jeune n 7.10.1610 Montreuil (pr Pierre Thoubie et Jean Hure, mr Bathélémia Charton); le jeune jardinier au fbg St Antoine les Paris, en vie en 1636 (traité avec l'aîné, voir signatures)
  9. NICOLAS DURANT le jeune n 3.1.1613 Montreuil (pr Nicolas [Deste ou Vitry?] et Pierre Guérin, mr Marion Thioust); m 31 janvier 1638 Jeanne SAVART fille Noël & Nicole Frémy.
Nicolas Durant est cité à quelques reprise comme étant fils de Pierre Durant. Mais comme il existe alors deux Nicolas fs Pierre Durant, on ne peut s'avancer très loin sur la question. Malheureusement, les naissances lacunaires depuis 1569 ne reprennent qu'en mai 1574 dans les registres de Montreuil. On réussira peut-être à déduire à quelle fratrie il appartient, mais ce sera difficile car les Durant sont rares dans les baptêmes ci-dessous. On peut presque croire qu'il est enfant unique né d'un court mariage. En tout cas, il est né vers 1574.

Philippa Savart, parfois nommée Philipotte diminutif, doit être née à peu près en même temps que Nicolas, mais on ne trouve pas plus son baptême.
Le couple semble se former vers 1593, mais impossible de trouver le mariage car ils sont lacunaires pour cette période.
Stacks Image 25422
Le 8 février 1624, Nicolas Durant fils de Pierre, laboureur vigneron à Montreuil, passe un Titre nouvel pour une ancienne rente qui semble provenir de ses aïeux [ANF/S/3574] Il s'agit d'une rente de 11 sols parisis, sur un demi quartier de vignes au lieu-dit Sur le Pré. Selon la suite des documents concernant cette pièce, elle a été fondé avant 1482 (premier titre nouvel) par ou pour la femme d'Adam Savart, soit environ 150 ans plus tôt.
Si Nicolas Durant a hérité cette rente par succession directe - sans ventes ou échanges entre collatéraux ou autres - son ascendance pourrait ressembler à la généalogie de la rente:

Comme on ne connaît même pas de couple Pierre Durant m N. Cambray, et qu'on ne trouve aucun
de Cambray comme parrain ou marraine aux naissance du couple Durant-Prévost, il est difficile de tirer quelques conclusions que ce soit pour le moment pour corroborer la généalogie de la rente à celle de Nicolas (d'où les pointillés). Cette pièce est pourtant bien mentionné parmi les héritages de la famille à l'inventaire qui suit.

Philippa Savart est héritière en partie d'une Jeanne Savart veuve de Claude Vienot, sûrement sa soeur.
Selon le partage des rentes plus bas, Nicolas Durant fils de Pierre est le bénéficiaire d'un Titre nouvel de rente quand les héritiers de feue Marie Cornu, dont son mari Germain Houseau, renouvellent une rente de 50 sols tournois le 9 février 1627 [cité 16.8.1633 AD93/2E6/CXXXI]. La rente est rachetable par les preneurs pour la somme de 30 £ (livres tournois). Le titre est passé devant le tabellion Sauvageon de Fontenay.
Le 7 février 1628, comme héritier de Jeanne Savart, Nicolas Durant fils Pierre et Philippe Savart sa femme passent un Titre nouvel de 3 £ de rente annuelle due par Pierre Thévenard, vigneron demeurant à la Basse-Cour du bois de Vincennes [Titre cité dans le partage du 18.8.1633 comme leg de Nicole Durant]. La rente est rachetable par Thévenard pour la somme de 36 £. Ce titre passé devant Côme Lemaître tabellion au bois de Vincennes ne semble pas avoir été conservé puisque les fonds des notaires de Vincennes ne débutent qu'en 1636.
Philippa Savart semble décéder pendant l'été de 1632, comme on ne trouve pas son décès après cette date quand le registre est repris après avoir été remisé pendant la peste de 1625. Mais son décès semble plutôt ne pas avoir été inscrit, malgré la tenu du registre, puisque le décès semble récent lors de la rédaction de l'inventaire à la fin de l'été 1632.
Le 2 septembre 1632 , Nicolas et ses enfants se présentent devant le tabellion de Montreuil pour passe l'Inventaire [AD93/2E6/CXXXI.53] de la communauté des biens de lui et de feue Philippa Savart. Ce document confirme que le couple ne s'est guère gêné pour donner le même prénom à plusieurs enfants. Ainsi, parmi les enfants, le scribe énumère Pierre Durant l'aîné, Pierre Durant le moyen, Pierre Durant le jeune, Nicolas Durant l'aîné et Nicolas Durant le jeune, tous enfants du couple. Il faut aussi ajouter à cette liste leurs filles Marie Durant, Claude Durant et Nicole Durant représentée par son mari Denis Chevreau. Le patrimoine de la famille s'avère plutôt vaste. En plus du mobilier, la famille détient près de 3 arpent de vignes et de terres, à Montreuil, Fontenay, Bagnolet et Charonne. Comme on est à l'automne, même la récolte de vignes semble estimée en hottées. La hotte est le panier d'osier servant à transporter les raisins, comme les deux que la communauté des biens compte. La famille peut aussi compter sur trois vaches laitières, une sous poil blanc et les deux autres sous poil rouge, ainsi qu'un cheval roux «ayant queue crin et oreilles». La famille semble produire une quantité intéressante de vin.
Stacks Image 25475
Le même, toujours le 2 septembre 1632, Nicolas Durant fils Pierre passe une Transaction et Accord [AD93/Et/CXXXI.53] avec Denis Chevreau fils de Claude, son gendre, époux de Nicole Durant. Nicolas n'avait pas vers la dot complète due lors du mariage de sa fille avec Denis Chevreau, et suite à l'inventaire, les deux parties s'entendent pour régler le «report de mariage» et la succession, par un versement de 48 £ (livres tournois) à Denis Chevreau. C'est ce même Denis Chevreau qui tient une rente envers Robert Masson, ancêtre des Castonguay. Nicolas Il y appose soigneusement sa signature.
Le 21 octobre 1632, les enfants du couple passent le Partage d'héritage [AD93/2E6/CXXXI.54] des propriétés de la communauté des biens d'entre Nicolas Durant fils de Pierre et feue Philippa Savart sa femme, entre ses huit enfants. Après avoir divisé le patrimoine en huit lots, ces derniers sont tirés au hasard parmi les héritiers. Les signatures permettent de départager les trois enfants prénommé Pierre, dont Pierre le moyen qui n'a pas encore appris à signer à cette date.
Encore, le 16 août 1633, on passe un nouveau Partage d'héritage, mais cette fois pour les rentes dues à la communauté des bien entre les enfants de Nicolas Durand fils de Pierre Durand [AD93/2E6/CXXXI.56]. En effet, selon ce document en cours de transcription, Nicolas et Philippe étaient de véritable bailleurs de fonds pour les habitants du village. Donc avec l'inventaire substantiel, et des nombreuses propriétées tenus par la famille, on peut sans hésiter affirmer que la famille Durant fait parti des familles roturières les plus aisées du village.
Stacks Image 25513
Nicolas semble être décédé puis enterré le 12 décembre 1633, mais comme il y a plusieurs contemporains, il s'agit peut-être d'un homonyme.
Recherches (reconstitution des familles de Montreuil):
Denis J. Savard, octobre 2006-2015.
TOP