M: 10.6.1618 Saint-Sulpice de Paris

[CM 27.5.1618 Jacques Legay: Furent pres[ent] en leurs personnes Philippes Pichon M[aît]re tourneur en bois a paris Et Medarde Vacquenontin qu’elle autrement pour ce avec luy faire & passer ce qui ensuit dem[euran]t a St Germain des Prés rue neufve d’entre la porte de bussi et dud. St Germain par. St Sulpice Ou nom et forme stipulee en cette partie pour Marye Pichon leur fille par ce promit(?) & de son consentement d’une part, Et Philippe Gaultier Imprimeur dem. en l’Isle du pallais rue Traversante fils de feu Thibault Gaultier vi[va]nt bourgeois de Clermont en auvergne & de Anne Curier jady sa femme a p[rése]nt sa veuve pour lui et enson nom d’autre part (...) en présence (...) de leurs parents et amis cy après nommés seulx de la part de ladite Marie pichon future espouze, de honorable homme Ysaac Vimont* orfebvre du Roy dem. sur le quay de la megisserye par. St Germain de Lauzeroue [beau] père grand (...)]
Témoins, côté épouse
:
  • Fleurant Debaume (signe Desbomes) vinaigrier dem. St Denis en France de présent à Paris, oncle à cause de sa femme (Vimont ou Pichon);
  • Sébastien Carré Me boulanger à Paris, &;
  • Fleury de Bourriquant, Me imprimeur (compagnon Lyon 1596, me Paris 1603-1628, même adresse que Philippe Gaultier dans l'acte, Mellot #710), amis;
  • Geoffroy Roger, aussi me tourneur en bois à Paris, ami.
Coté époux:
  • François Huibert imprimeur libraire dem. à Paris rue St-Jean-de-Beauvais par. St Benoist, allyé;
  • Jehan La Coste de ladite vaccance (apprenti imprimeur Paris 12.1608, reçu Me 24.10.1630, à l'écu de Bretagne** selon Mellot (#2903), adjoint de la communauté 1643 qui eut pluspeurs enfants de son épouse Charlotte Charlier [laCaille p 267], décède 1671 à Lisbonne auprès de son fils imprimeur nommé João de La Costa), cousins à cause de leur femmes.
  • Antoine Bourriquant Me imprimeur et libraire à Paris (Mellot #709, LaCaille pp 200-201) m Jeanne Escuyer;
  • Jehan Bourriquant aussi Me de lad vaccance (libraire Paris 1615-1626 selon Mellot #711, LaCaille pp 223-224); m Geneviève Lefebvre.
  • Jehan Ballaguy marchand libraire relieur de livre à Paris, amis dud. futur époux.
2. Philippe GAULTIER
(
Thibault & Anne CURIER)
imprimeur
  • vers 1592 n Clermont-Ferrand (63113) Puy-de-Dôme
  • 11.1612 Reçu apprenti imprimeur à Paris
  • 9.1.1625 Reçu maître imprimeur à Paris
  • 8.12.1631 s St-Étienne-du-Mont (SEM) de Paris

Il utilise la même marque et devise de Jérôme de Marnef (Hieronymum de Marnef en 1560-1564).
La marque de Jérôme de Marnef au titre est celle au pélican avec la devise «in me mors in me vita»
Stacks Image 1953
À Paris, les libraires n’attendent pas la renommée pour imprimer des pièces facétieuses. C’est même souvent pour eux l’occasion des débuts confortables: En 1625, année où il est reçu libraire-imprimeur, Philippe Gaultier publie le «Recueil général des rencontres» de Tabarin, dont cinq éditions parisiennes ont déjà consacré le succès.
Alain Mercier, «La littérature facétieuse sous Louis XIII: 1610-1643 : une blibiographie critique», Librairie Droz, 1991.
3. Marie PICHON
(Philippes & Médarde VACQUEMOULIN)
imprimeure

  • app 1598 St-Germain de Paris
  • 1632 veuve, elle achève un ouvrage entrepris par son feu mari, avant son remariage avec Charles Sevestre
  • 1636 émigre en Nouvelle France
  • 1659 membre de la Société de traite de Tadoussac
  • 3.5.1661 d Québec s 4 dans l’église sous son banc

Ne signe pas.
M: app nov. 1632 Paris
2. Charles SEVESTRE
(
Charles & Marguerite PETIT-PAS)
imprimeur
  • 17.1.1609 b St-Etienne-du-Mont de Paris
  • 19.5.1633 Reçu maître imprimeur à Paris
  • 1636 émigre en Nouvelle France
  • 8.12.1657 d Québec s 9 inhumé contre son banc

Enfants:


  1. GUILLAUME GAULTIER n vers 1622 Paris, émigre en 1636, m Québec 19.10.1648 Esther de Lambourg, d Québec 26.7.1657.
  2. CLAUDE GAULTIER b SEM Paris 22.12.1623***.
  3. CATHERINE GAULTIER b SEM Paris 8.7.1626, émigre en 1636, m Québec 13.5.1638 Denis DUQUET, d après 3.8.1702.
  4. CHARLES GAULTIER sieur de Boisverdun b SEM Paris 2.10.1628, émigre en 1636, m Québec 1.8.1656, s Ste-Foy Qc 9.2.1703.
  5. JEAN GAULTIER b SEM Paris 5.10.1630.
* Isaac Vimont est cité «père grand» de Marie Pichon à deux reprises, et promet aux futurs mariés la quatrième partie de ses biens et héritages après sa mort. Vimont a probablement marié Marye Perier, veuve de Claude Pichon pour expliquer cette mention.
** Cette enseigne est placée le siècle précédant alors que
Jean Macé aïeul Charles II Sevestre y fait son apprentissage.
*** Le Fichier origine ne précise pas les parrains et marrains aux baptêmes cités.

* * *

Reçu apprenti en novembre 1612.
Imprimeur dem. à l’Île du Palais, rue Traversante le 27 mai 1618.
Reçu maître imprimeur à Paris le 9 janvier 1625.
Il tient boutique rue des Amandiers à l’enseigne du Pélican, près du Col. des Grassins.
Puis sur le Pont Neuf, du côté des Augustins.
A partir de 1631, il tient aussi une boutique au Palais, au troisiesme pillier de la grand' salle.

* * *

Stacks Image 2046

Catalogue de Philippes Gaultier et Marie Pichon

Stacks Image 2070
Stacks Image 2086
Stacks Image 2102
Stacks Image 2118
Stacks Image 2134
  • 1631 Le tombeau des délices du monde, de M. Le Serre, Chez Philippes Gaultier, ru des Amandiers, prs le College des Graffins, au Pelican., Acheu d'imprimer ce 20. iour de septembre 1630; M. DC. XXXI (1631).

* * *

La Vefue Philippe Gaultier (Marie PICHON), imprimeure
Stacks Image 2166

* * * 


Contributions:
Annie Gaillandre, Paris

Sources:
Minutier central des notaires Parisiens, Achives nationales de France, CARAN, Paris, MC/Et/XCII/28 folio 450, Jacques Legay notaire.

Sources secondaires:
Association Henri IV, Les Arts au temps d'Henri IV: volumes des actes du colloque, Fontainebleau, (1989, 1992) Musée national du Château de Fontainebleau, 366 pages.
Archives départementales de la Somme,
Archives du château de Rambures (XII -XX s.) 45 J, Répertoire numérique.
C. de Beaurepaire,
Entrée à Rouen du roi Henri IV en 1596, Volume 27, Impr. de E. Cagniard, 1887, 88 p., ]
Bulletin de la Commission des antiquités de la Seine- Maritime, Procès-verbaux de la Commission des Antiquités de la Seine-Inférieure pendant l’année 1904, séance du 19 février 1904. tome 13, p 251.
M. Bimbenet-Privat,
Le grand bassin en vermeil dit «des Gondi» au musée du Louvre : les pièges d'un poinçon parisien du-XVIe siècle,Revue de l'Art,, 1995, n°110, pp. 33-41.
Base EtaRep (répertoires des notaires parisiens numérisés).
R. Fox, A.J. Turner,
Luxury trades and consumerism in ancien régime Paris: studies in the history of the skilled workforce, Ashgate, 1998, pp. 35-39.
J. Guiffrey (1840-1918),
Artistes parisiens du XVIe et du XVIIe siècles : donations, contrats de mariage, testaments, inventaires, etc. tirés des insinuations du Châtelet de Paris, Imprimerie nationale (Paris) 1915, XVIII-379 p.
J.P. Macouin,, Fichier Origines (Marcel Fournier), 29.3.2011.
Société des antiquaires de Normandie, Mémoires (de la Chambre des Comptes), 1851.
J.R.A. Texier,
Dictionnaire d'orfèvrerie, de gravure et de ciselure chrétiennes, (tome 27) 1857, p. 215.

TOP