M: 31.1.1627 ND La Pissotte (Vincennes)

2. Jean THOMAS dit L'Épine
(...)

soldat au Château de Vincennes
  • ca 1600 n par. Betey.
  • 21.12.1651 s ND La Pissotte.
3. Madeleine PLATEAU
(Augustin & Léonne COLLET)
résidante du château en 1627

  • ca 1603 n Château de Vincennes.
Enfants:

  1. FRANÇOISE THOMAS b 6 mars 1628 ND Pissotte (94) (pr Jean François de L'Épée Sr de la garde file de monsieur Delouthelinau, mr Marie Baudouin femme de l'écuyer de la bouche du roi); destinée inconnue.
  2. MARIE THOMAS b 20 janvier 1630 CRC Vincennes (94) (pr René Josse ptre chanoine de la sainte chapelle royale du château du bois de Vincennes, mr Marie Ravel femme de Robert de Larron gouverneur de Mebouillon(?) en Daulphiné); destinée inconnue.
  3. ANNE THOMAS n app. 1643; émigre en Nouvelle-France comme Fille du Roy en 1665; m 1666 Montréal CLAUDE JODOIN.
Jean Thomas est soldat de carrière. Il est originaire de la paroisse de Betey (! localisation à identifier) et est né app. 1600. Ses parents sont inconnus. Il semble être posté au Château de Vincennes vers 1625-1626.
Par contre, Madeleine Plateau semble née à même le Château de Vincennes, app. 1603. La filiation de Madeleine n'est pas précisée, mais tout semble indiquer qu'elle est la fille du seul couple du nom connu, le soldat Augustin Plateau dit Dutartre & Léonne Collet, aussi du Château de Vincennes.
Bien qu'aucun document ne précise les parents de Madeleine Plateau épouse de Jean Thomas, plusieurs indices pointent vers Augustin Plateau soldat du Château de Vincennes, et Léonne Collet. Sous réserves.
- D'abord, avant 1620, Augustin Plateau est le seul qui porte ce nom dans le secteur. Augustin Plateau apparaît comme parrain à l'église de Montreuil dès 1599, ce qui semble bien confirmer qu'il est de la génération qui précède celle de Madeleine Plateau.
- Augustin Plateau est aussi soldat de carrière. C'est donc naturellement sa fille épouse un homme du même état soit Jean Thomas soldat au château.
- Augustin Plateau et son épouse Léonne Collet font baptiser un enfant à La Pissotte en 1605. Comme le patronyme Collet est aussi étranger à Montreuil, le couple serait arrivé ensemble avant 1599.
- Comme Madeleine Plateau déclare demeurer au château (chose réservé aux familles des soldats et aux nobles et notables de la cour) à son mariage en 1627, c'est qu'elle y habite avec ses parents, qui doivent être ceux-ci.
- En 1620 apparaît un Alain Plateau soldat du régiment de Normandie. Selon les âges estimés, il semble aussi être un fils de Augustin. Alain ne semble pas être marié ou avoir d'enfants, car il n'est cité qu'à une seule reprise. On ne peu pas l'éliminer comme possible père de Madeleine, bien que les probabilités semblent très minces.
Stacks Image 12862
Château de Vincennes. Voir la photo de la chapelle plus bas pour voir l'échelle. Le nord est à gauche, direction Montreuil. Les soldats et leurs familles habitent probablement dans le secteur nord-est. Au centre en bas c'est le donjon et la résidence du roi qui sont eux-même isolés par fortifications du reste du château. Les ailes à droite, en haut le pavillon de la reine, et en bas le pavillon du roi.
Stacks Image 12874
Naturellement elle épouse elle-même un soldat du château. C'est le 31 janvier 1627 à la chapelle de Notre-Dame de La Pissotte (Montreuil 93, auj. Vincennes 94) que sont mariés Madeleine Plateau demeurant au Château de Vincennes et Jean Thomas de la paroisse de Bertrey? [AD94 1Mi]. Ce lieu n'est pas encore localisé, mais comme on ne précise rien de plus, cette paroisse se trouve probablement dans l'Île-de-France. Cette mention «demeurant au château de Vincennes» est très rare, et surtout réservé au militaires et aux notables attaché au chateau. Les guides du château précisent que les mention plus courante  "à la basse-cour", comme pour la Pissotte, désigne que c'est hors de l'enceinte, tandis qu'ici Madeleine demeure à l'intérieur de l'enceinte, comme son mari sûrement.
Le 6 mars 1628,  le couple fait baptiser son premier enfant Françoise Thomas à Notre-Dame de La Pissotte. Les parents sont nommés sans précisions.
Stacks Image 12887
Les sacrements à la Chapelle Royale du château de Vincennes semble généralement réservé aux nobles. Tout de même, il y a plusieurs actes de baptêmes où l'on précise que le sacrement est célébré à la Chapelle avec une permission spéciale. C'est donc peut-être pour un service rendu ou un fait d'armes que Jean Thomas fait baptiser sa deuxième fille, Marie à la Chapelle Royale le 20 janvier 1630. Ici, le père est qualifié ainsi: «Jean Thomas dict Lespine soldat du régiment de garde du roi». Le parrain est le chanoine de la chapelle, René Josse. Chapelle Royale du Château de Vincennes. Photo Denis Savard septembre 2005.
Stacks Image 12895
Jean Thomas rend l'âme 1651. Il est enterré dans l'église de Notre-Dame de La Pissotte le 21 décembre 1651 [AD94 1Mi]. «Jean Thomas dict Lespine fut inhumé dans lesglise présence de Jean Pereur et Adam Lejeune vingt et unième jour de décembre». On remarque bien ici le sobriquet de Jean Thomas «L'Épine», pratique commune chez les militaires.
Recherches: Denis J. Savard, octobre 2012
TOP