M: vers 1520 Montreuil

38. Raoullin BEAUSSE
(
... & Guillemette GUIGNY)
  • app 1495 n Montreuil.
  • ca 1547 d Montreuil.

Il est dit fils de Guillemette GUIGNY (dite La Guérinne) veuve de Philippot Guérin en 1524.
Enfants:

  1. NICOLAS BEAUSSE n ca 1521 Montreuil; m Montreuil 25.11.1546 Andrée Prévost.
  2. CLAUDE BEAUSSE n ca 1527 Montreuil.
  3. MARION BEAUSSE n ca 1530 Montreuil.
  4. MARGUERITE BEAUSSE n ca 1540 Montreuil; m Montreuil 9.7.1560 Nicolas TUBIE; d 27.9.1587 Montreuil.
On en connaît très peu au sujet de Rollin, Raoullin ou Raoullet. Par les documents terriers, l'on sait qu'il a un fils Nicolas, qui sera tuteur sans doute de ses frères et soeurs. Et l'on sait que sa mère est Guillemette de Guigny dite La Guérine, veuve de Philippot Guérin. Elle a donc d'abord été mariée à un Beausse, le père de Raoullin.
Le 31 juillet 1524, Rollin Beausse, fils de Guillemette Guigny veuve Guérin, habitants de La Pissotte, accompagne sa mère qui renonce à sa part, soit la moitié des terres que détenait son feu mari Philippot Guérin, dans la censive de St-Victor. En retour, chambrier et receveur de l'abbaye, le frère Pierre Driart, promet d'acquitter les obligations sur les terres reçu de l'héritage Guérin les hoirs de Pierre Lalemand. Ce n'est pas une mince affaire, car il s'agit d'un large fonds foncier qui contient 15 arpents et demi quartier de terres sises à Fontenay-sous-bois. On peut peut-être en déduire que l'autre moitié (15 arpents demi quartier) qu'ont hérité les enfants seront libre des obligations. Il s'agit d'un bon moyen de s'acquitter des dettes passives permettant aux héritiers de jouir pleinement des revenus provenant de leurs terres.
Stacks Image 10670

Caran, S/2141/4.5.6, fief Abbaye St-Victor à Montreuil.

En 1537, le fief Décanal amorce un nouveau terrier, qui sera tenu périodiquement sur quelques décennies. Raoullin BEAUSSE y apparaît en cette année comme détenant un quartier de vigne au lieu-dit Ruelle aux Meuniers (ou Musniers), tenant d'une part à la veuve de feu Philippot Guérin (sa mère), d'autre à Jean Durant, aboutissant sur Barthélémy Anglart dit Chicault.
Stacks Image 10677

Caran, S/340, Censier fief Décanal à Montreuil (Vincennes après 1667).

Six ans plus tard en 1543, les manants de Décanal sont rappelés au censier. Cette fois, Raollet BEAUSSE apparaît à nouveau pour le même quartier de vigne. Sa mère voisine semble toujours vivante. En marge, probablement ajouté vers 1546, on ajoute en marge «Collas (Nicolas) Beausse tient ce présent article au lieu de son père». Comme on peut le voir, les diminutifs sont de rigueur sur la période, et évoluent avec le temps.
Stacks Image 10708

Caran, S/340, Censier fief Décanal à Montreuil (Vincennes après 1667).

Sources:
  • Rg St-Pierre-St-Paul de Montreuil, AD Seine-St-Denis (Bobigny).
  • Rentes St-Victor [Caran, ANF]
  • Censiers fief Décanal [Caran, ANF]

Recherches: Denis J. Savard, octobre 2012
TOP