Stacks Image 298
Jacques Bois dit Boué, soldat des troupes de la Marine, est cité en Nouvelle France en février 1699 avec la compagnie de Longueuil. Au rec. 1704, ils est dit âgé de 27 ans, mais il aurait déjà 32 ans.

Baptisé 24 juin 1671 à Poitiers, sur les fonds baptismaux de la plus ancienne église d’occident, celle de Saint-Jean-Baptiste. Bien que le parrain présumé grand-père se prénomme Jacques, le prêtre semble subir un lapsus et nomme l’enfant Jean dans le registre paroissial. La séquence des naissances des frères et soeurs de Jacques, d’une fréquence toute naturelle, ne permet pas de s’imaginer un acte manquant pour le migrant.

Jacques est issu d’une famille de bouchers. À Poitiers, il y a des BOUHÉ ou BOÜÉ, et des BOYER ou BOÏER. Comme en Nouvelle France, la famille immédiate de Jacques est nommé souvent BOUÉ ou BOUHÉ, mais Jacques et son père René signent bien BOIS. Le patronyme BOIS à Poitiers est unique, car c’est René, le père de Jacques qui l’adopte en premier. Cela semble un stratagème pour éviter qu’on s’imagine une parenté inexistante d’avec sa femme, Renée BOYER. Car, effectivement, il est bien baptisé René BOYER 1648, fils de Jacques BOYER le maître petit boucher. D’ailleurs le prêtre dois connaître la famille depuis longtemps en 1671 car l’immigrant est bien baptisé sous le nom de Jean BOYER, alors que les autres enfants sont baptisés sous Boué ou Boüé pendant que le père signe René Bois.

Mais comme son père est originaire de Chauvigny, 25 km à l’est de Poitiers, et que son beau-père est originaire soit de Céaux-en-Couhé au sud-ouest, ou de Céaux-en-Loudun au nord du département, on les imaginent mal parents.

Mais en définitive, nos BOIS du Québec descendants de Jacques Bois étaient à l’origine des BOYER.

Le premier tableau mène au familles fruit de mes recherches, et les deux autre tableaux, aïeux de Gabriel BOYER et de Catherine BALLIN, proviennent d’une recherche de M. Pascal Milon, qui j’espère pourra nous éclairer au niveau des sources dans les mois qui suivent.

Je remercie particulièrement M. Jacques Arlaud et le cercle virtuel
Généalogie Entraide 86, qui m’ont permis de dépister le contrat de mariage Boyer-Agrissay, et ainsi identifier les parents de Jacques Boyer de Chauvigny.

* * *

Stacks Image 321
Stacks Image 451
Stacks Image 453
TOP